Conseils naturopathiques pour une alimentation santé vitalisante

Rédigé par Isabelle Croisard le 15/07/2014 - Catégorie : Santé
frugalite

Aujourd’hui et depuis quelques décennies maintenant, la science a percé presque tous les secrets moléculaires des aliments et les rouages profonds de la physiologie digestive.

Des comportements alimentaires qui ont changé

Dans les pays développés, l’abondance de l’alimentation n a peut être jamais été aussi présente et pourtant, de plus en plus d’études montrent l’existence de déficiences micro-nutritionnelles importantes. Les causes de ces carences sont nombreuses. Les comportements alimentaires ont en effet énormément changé au cours des 50 dernières années, la façon de produire aussi. Citons par exemple l’épuisement des sols, l’achat de produits raffinés, préparés, transformés (riches en sucre, sel et autres nombreux conservateurs, additifs, colorants…) les modes de cuissons excessives ou maladroites (micro-ondes…), les cueillettes effectuées avant maturité… S’ajoutent à ces causes d’autres facteurs, tels que la consommation d’alcool, de tabac, l’exposition à diverses pollutions… et le stress !

Malgré toutes ces connaissances et cette abondance de nourriture, les maladies dites de civilisation : obésité, diabète, maladies cardio-vasculaires, cancers, pathologies dégénératives, pathologies auto-immunes… ne cessent d’augmenter.

Si nous souhaitons garder ou retrouver notre pleine forme et santé que ce soit sur le plan physique, mental, et émotionnel, il devient urgent :

  • De redécouvrir et comprendre l’importance des choix que nous faisons au niveau de notre alimentation.
  • D’apporter à nos cellules tout ce dont elles ont besoin pour un fonctionnement optimal à savoir : de l’eau, de l’oxygène, des protéines, des lipides et des glucides et aussi des fibres, des vitamines, minéraux, oligo éléments et enzymes. Ces derniers éléments, appelés micro-nutriments, même s’ils sont en petite quantité dans l’organisme, sont indispensables à son bon fonctionnement. Rappelons qu’en cas de stress, les besoins en ces micro-nutriments sont augmentés de 30 %.

L’alimentation, levier pour le retour à la santé

manger-fruits

En naturopathie, l’alimentation est l’un des leviers qui favorise le maintien et le retour à la santé. En respectant la physiologie digestive, l’individu et l’environnement, l’alimentation naturopathique s’avère être une réponse de bon sens évidente. Nous ne faisons que suivre le célèbre précepte d’Hippocrate qui disait déjà : « Que ton aliment soit ton principal remède ». Bien se nourrir serait-il un savoir ancestral que nous aurions perdu ? En effet, dans toutes les civilisations, les traditions culinaires ancestrales fournissent des règles et des habitudes qui respectent les besoins du corps.

Mes conseils pour une alimentation vitalisante

naturopathie-sante-alimentation

  • La mastication : règle n°1 en alimentation.

Prenez le temps de bien mâcher vos aliments, de manger en conscience. La digestion commence dans la bouche donc le travail de digestion sera ainsi facilité. De plus, notre cerveau met environ 20 minutes pour enregistrer les aliments que nous ingérons. En mangeant vite, nous pouvons continuer à manger alors qu’en réalité notre appétit est déjà satisfait ! Bien mastiquer c’est donc aussi manger moins.

  • La frugalité

Alléger quantitativement (d’une moyenne de 1/3) votre repas et éviter les repas trop complexes au niveau des associations.

  • Une large part d’alimentation végétale

1. Les crudités sont à systématiser peu à peu (selon vos tolérances digestives et votre force vitale disponible), au début de chaque repas, pour assurer un bon fonctionnement de votre système immunitaire.

2. Pour la cuisson des aliments : préférer les cuissons douces (vapeur, papillote en papier sulfurisé, four Omnicuiseur) afin de préserver au maximum les vitamines, minéraux et oligo-éléments.

  • Privilégiez une alimentation la plus naturelle possible

C’est-à-dire qui évite toutes les formes de dénaturations chimiques, du sol à la table.

1. Mangez varié et de saison.

2. Évitez au maximum les produits transformés et les plats préparés. Ils contiennent un grand nombre d’additifs, sel, sucres et graisses et les aliments raffinés, qui n’apportent que des « calories vides » et qui vous acidifient. Privilégiez les aliments (tels que le pain, les pâtes et le riz) semi-complets ou complets : farine T 80 ou T 110. Outre leur richesse en fibres, ces céréales conservent leurs micro-nutriments : vitamines, minéraux… nécessaires à la digestion et à l’assimilation rapide des aliments.

3. Choisissez de préférence des produits biologiques. Ils contiennent davantage de vitamines et de minéraux que leurs homologues issus de l’agriculture dite conventionnelle et permettent de limiter l’accumulation de substances toxiques dans notre organisme (pas ou peu de résidus de pesticides…).

4. Préférez les produits locaux, ceux provenant de petits producteurs ou d’une AMAP. Les fruits et légumes se dévitalisent rapidement après la cueillette et la récolte à maturité de ces produits leur garantit une richesse supérieure en micro nutriments. De plus, vous profiterez d’une meilleure qualité gustative. Une telle consommation favorise l’économie locale, a un impact énergétique moindre sur l’environnement et recrée du lien.

Je vous parlerai dans un prochain article des protéines et des acides gras à privilégier dans votre alimentation.

L’importance de l’eau

  • Veillez à la qualité et la quantité d’eau que vous buvez

L’eau est le premier constituant du corps. La qualité de l’eau que vous buvez est donc très importante. En moyenne il est recommandé de consommer de 1.5 à 2 litres d’eau de source pure par jour, en dehors des repas. Boire très peu pendant les repas, pour ne pas diluer les sucs digestifs et entraver la digestion. 2 paramètres importants pour le choix de votre eau : le Ph qui doit être inférieur ou égal à 7.2 et le taux de résidu à sec le plus faible possible (entre 20 et 130 mg/l).

  •  Ambiance

Que vous mangiez seul(e) (posez vous, manger dans le calme et en conscience) ou à plusieurs (dans la bonne humeur, évitez les sujets qui fâchent) , l’ambiance de votre repas est gage essentiel de bonne digestion et de bonne assimilation.

  • Individualisation

En fonction de votre bilan naturopathique (notion de « terrain », de vitalité, d’âge, état de santé) établi par votre thérapeute, des conseils individualisés peuvent vous être donnés.

Un tel réglage nutritionnel (à bien différencier d’un régime frustrant, culpabilisant et qui ne tient jamais sur le long terme) peut rapidement devenir une véritable ordonnance, comme l’avait déjà bien compris le Dr Rostand pour qui : « Tout repas est une ordonnance ».

Réapprenez à cuisiner simple, créatif et savoureux et étonnez vos convives avec des recettes variées et colorées qui réjouiront leurs sens et leurs papilles. Mangez en conscience et avec plaisir.

Bon appétit !

Rédigé par Isabelle Croisard le 15/07/2014 - Catégorie : Santé

À propos de l'auteur

Isabelle Croisard

Praticienne de santé naturopathe - En savoir plus sur l'auteur >

Commentaires

1 commentaire pour Conseils naturopathiques pour une alimentation santé vitalisante
Laisser un commentaire >

  • Léa dit :

    Merci pour ces conseils et pour les informations, je cherchais justement à me renseigner sur ce sujet !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *